PRESENTATION BIRAM DAH ABEID

 

Biram Dah Abeid, fils de paysans descendants d'esclaves, promis à son père, dès l'âge de dix ans, d'utiliser le savoir à acquérir par l'école, contre l'esclavage. BDA fonde l'Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste en Mauritanie(IRA), en 2008, et s'engage dans une lutte sans merci pour la fin de l'esclavage et traite de la communauté Hratin et contre les discriminations et oppressions érigées contre les personnes d'ascendence africaine en Mauritanie.

 

Par son discours adossé au droit national mauritanien et au droit international, BDA inaugure au sein du dernier pays esclavagiste au monde, une stratégie de contestation populaire pacifiste doublée d'une dissidence sociale et religieuse. Il dénonce l’impunité des crimes et délits de racisme, la protection des esclavagistes et la perpétuation de l'esclavage, et s'engage avec d'autres forces politiques et civiles mauritaniennes dans une actions élargie visant la fin de la dictature militaire et la démocratisation du pays.

 

Biram Dah Abeid a été emprisonné à de nombreuses reprises dans son pays et inculpé parfois sous des chefs d'inculpation passibles de la peine de mort.
Et malgré la répression et persécution dont il a été toujours la cible,  BDA, l'opposant le plus sérieux et déterminé au totalitarisme et au despotisme du chef de l'État Mauritanien Mohamed ould Abdelaziz, continue à appeler à la non-violence et à la légalité internationale.
Biram Dah Abeid en dehors de ses périodes de détention mène activement et inlassablement des actions :
Sur le plan international par la sensibilisation des opinions publiques et des diasporas mauritaniennes sur les violations des droits humains dans son pays.
IL crée des représentations de son ONG en Afrique (Ira Mali, Sénégal, Gabon, Cote-d’Ivoire, ...)au Canada et aux Usa. En Europe IRA est fortement représentée au travers des associations en Italie, en Belgique, en Allemagne, en Hollande, en France.

 

Biram Dah Abeid est titulaire du Prix de la ville de Weimar (Allemagne) en 2011, du prix Front Line Award fort Right Defenders at Risk en 2013 (Irlande)décerné par le chef de l'État Irlandais Michael Hoggins, du prix Echoes of Africa de la ville de Philadelphie 2014 (USA), parmi les 100 intellectuels les plus importants du monde en 2014 (Foreign Policy), parmi les 15 défenseurs des Droits de l’Homme qui ont le plus marqué l’année 2014 (Jeune Afrique), du prix des Nations Unis pour les droits de l’homme en 2013 décerné par Ban Ki-moon Moon, puis du prix Tulip décerné par le gouvernement néerlandais en 2015 et plus récemment du prix James Lawson en 2016., prix des héros contre l’esclavage et la traite des personnes 2016 (USA) décerné par John Kerry, il a été nommé parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde en 2017 par Le magazine Time et du prix Mémoires partagées en France remis par l'association international Mémoires et Partages.

 

Biram Dah Abeid fut le challenger du chef de l'État Mauritanien Mohamed ould Abdelaziz au cours des élections présidentielles de 2014 et est actuellement le seul  compétiteur déjà connu pour les élections présidentielles en 2019 en Mauritanie.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Biram Dah Abeid